Equiper le 777

Le Boeing 777 ou B777, souvent surnommé « triple sept » dans le milieu aérien, est un avion de ligne gros porteur, long courrier et biréacteur construit par la société Boeing. Entré en service en 1995, il est le plus grand biréacteur au monde, avec une capacité de 300 à 550 passagers et une distance franchissable variant de 9 695 à 17 370 km selon les modèles.

Il est reconnaissable par le grand diamètre de ses turboréacteurs GE90, ses six roues sur chaque train d’atterrissage principal et son fuselage de section circulaire se terminant en forme de lame.

Le B777-300 est une version plus longue de 10 mètres que l’appareil de base. Cette version étendue, a une capacité de passagers et une autonomie équivalentes aux anciens Boeing B747. Néanmoins les coûts de fonctionnement et de maintenance sont bien moindres tout comme sa consommation de carburant.

Présentation commerciale:

La cabine du Boeing B777 est longue de 59m et a une largeur maximale de 6m. L’intérieur du 777 est équipé de zones flexibles, donnant aux compagnies la possibilité d’aménager et de réaménager la cabine selon leurs besoins. Emplacement des sièges ou des équipements, tout peut être rapidement modifié. Ses hublots restent les plus larges du marché jusqu’à la mise en service du Boeing B787.

Présentation technique:

Le B777-300 est plus long de 10,1 m que le B777-200, ce qui lui permet de transporter jusqu’à 550 passagers en configuration haute-densité (une seule classe), une configuration adoptée pour les lignes aériennes japonaises très fréquentées. En raison de sa longueur, le B777-300 est équipé de caméras pour les manœuvres au sol, pour aider le pilote lors du roulage, et pour éviter les tailstrikes (choc entre la queue de l’avion et le sol). La distance franchissable maximale est de 11 140 km. Elle permet au B777-300 de voler sur des lignes aériennes importantes précédemment opérées par des B747.

Le premier B777-300 fut remis à Cathay Pacific le 21 mai 1998. Huit clients différents reçurent 60 B777-300 et tous étaient encore en service en juillet 2011. Cependant, après l’introduction du B777-300ER en 2004, Boeing ne reçut plus aucune commande pour le B777-300.

La recherche Dassault

Fort de ses compétences sur les deux segments exigeants que sont l’aviation de combat et l’aviation d’affaires, Dassault Aviation affirme ainsi son implication dans la maîtrise des architectures de systèmes aériens et l’optimisation de l’interaction entre l’Homme et les systèmes complexes.
Les travaux de recherche et de formation seront guidés par les problématiques suivantes :
• La surveillance en ligne de la dynamique du vol et de la performance de pilotage par des mesures comportementales, physiologiques et cérébrales.
• La mise au point d’interfaces hommes machines écologiques permettant l’affichage synthétique et intuitif d’informations sur le déroulement du vol, par la fusion et l’analyse de données provenant de capteurs multiples.
• La mise au point de règles d’architecture tournées vers la performance de l’interaction homme-système, le respect du niveau de sécurité ad hoc et la maîtrise de la complexité.
• Le développement de méthodes qui permettent de maîtriser les aspects dynamiques du système, notamment dans son interaction avec l’homme.
• La construction et la pérennisation de la compétence d’architecte de système aérien.

La Recherche

La recherche s’organise autour de 3 axes, la neuroergonomie, la conduite et décision, et l’ingénierie système, la chaire Dassault Aviation met en synergie différents laboratoires de recherche de l’ISAE-SUPAERO :

– La neuroergonomie pour optimiser le couplage entre l’opérateur humain et les systèmes complexes.

– La conduite et décision pour définir des méthodologies de conception de systèmes automatisés de conduite de mission aérienne.

– L’ingénierie système pour élaborer un modèle d’architecture de systèmes aériens qui tiennent compte de l’environnement et des changements relatifs à ces systèmes.

La Formation

Le volet formation s’articulera autour du thème « architecte de systèmes aériens », avec un parcours expert proposé en 2ème année ingénieur ISAE-SUPAERO.
Pour susciter l’intérêt pour le métier d’architecte de systèmes aériens, « un module de 30 heures est proposé en 2ième année.
Le cours aborde les principes de l’architecture de systèmes :
• Conceptualisation centrée sur la mission et les cycles de vie du système
• Structuration du système et de ses éléments
• Propriétés et caractéristiques du système
et montre sa place dans le cycle de développement, le tout illustré par l’étude de cas issus d’applications industrielles.
Ce volet est aussi consacré à des projets de recherche inscrits dans le cursus de la deuxième année du cycle ingénieur ISAE-SUPAERO et en Master of Science in Aerospace Engineering qui sont réalisés par les étudiants sur les thématiques proposées dans le cadre de la chaire.

DASSAULT AVIATION EN BREF

Crédits photos (bandeau) : © Droits Réservés : Trois Falcon 7X ont suivi l’éclipse solaire du 20 mars 2015 – © Dassault Aviation : A. Février – Rafale équipé du radar RBE2 AESA © Dassault Aviation : E. Franceschi -Ingénieur Systèmes Embarqués, Centre de Réalité Immersive.